Quel rôle jouent les pattes de fixation dans la pose d’une fenêtre ?

Les fixations de la fenêtre doivent transmettre au gros oeuvre les efforts appliqués à celles-ci résultant des actions du vent, de celles occasionnées par la manœuvre des vantaux et cela sans altération ni de la fenêtre ni de son étanchéité périphérique.

La fixation des dormants sur un quelconque support par collage ou par injection de mousse ne permet pas de satisfaire aux exigences décrites et d’en assurer la pérennité.

La pose d’un dormant ne peut donc se faire que par vis (voir restrictions ici) ou avec des pattes de fixation.

 

Quel matériau est utilisé pour la fabrication de ces pattes ?

Selon les recommandations du CSTB les pattes de fixation sont fabriquées en acier de nuance DX 51D selon la norme NF EN 10142 et EN 10214.

La limite d’élasticité (Re) de cette qualité acier est de 140 MPa minimum.

La résistance à la traction (Rm) varie de 270 à 500 MPa.

La protection anticorrosion est assurée par galvanisation Z 275 (soit 275 gr/M2) selon la norme NF EN 10-142.

La galvanisation à chaud c’est à dire zingage par immersion dans le zinc en fusion offre une double protection:

Une protection physique : la tenue à la corrosion du revêtement de zinc crée une sorte de barrière ou d’écran.

Une protection électrochimique : le pouvoir sacrificiel du zinc provoque un effet cathodique en cas de chocs et de rayures au revêtement,  la protection étant, pour une part, interne au métal.

La différence de potentiel existant entre le zinc et l’acier permettant ainsi au zinc de se « sacrifier » en se corrodant à la place de l’acier, ce dernier étant cathodique par rapport au zinc.

Pour quelles raisons la fixation par patte+clameau est elle meilleure ?

Le système par patte et clameau (ou platine) permet :

1) Par rapport au vissage direct (sur une menuiserie PVC):

Une meilleure résistance au vent.

En effet, sauf dans le cas où la menuiserie est équipée d’un renfort métallique , la vis ne traverse que 2 cloisons de PVC. Le couple de serrage de cette dernière sera donc très inférieur à celui de l’écrou cranté équipant un clameau.

2) Par rapport à une patte à clipper pré-formée, le système de clameau offre:

Des réglages plus précis qu’avec la compensation par cale-fourchette.
Le châssis s’adapte mieux aux imperfections de la maçonnerie et ne subit pas de contraintes mécaniques.

Une meilleure tenue au vent. En effet la compensation par cales fourchettes présente 2 inconvénients :

- Elle éloigne la patte de la maçonnerie.
- Les cales-fourchettes ne couvrent pas toujours toute l’aile de la patte.

Ces 2 facteurs augmentent fortement l’ effet de levier.

L’aile de la patte côté mur doit elle impérativement mesurer 70 mm ?

Non, pas nécessairement mais c’est une cote idéale car :

1 ) Le DTU 36.5 précise que « les forages ne doivent pas être exécutés à moins de 60 mm des arrêtes si le gros oeuvre est en béton ou en maçonnerie d’éléments pleins. »

Or dans le cas le plus défavorable, c’est à dire avec un faible recouvrement de la menuiserie sur le gros oeuvre (minimum 13 mm) la lumière prévue sur une aile inférieure à 70 mm ne permettrait pas un forage respectant cet impératif.

2 ) D’autre part, une aile côté mur trop longue sera également néfaste car la position idéale de la fixation est la plus proche possible du dormant pour diminuer la charge transmise par la patte au gros oeuvre, tout en respectant cette dimension de 60 mm par rapport à l’arrête de la maçonnerie.

 

Cette aile a un trou oblong. Où doit on, de préférence, positionner la vis ?

L’effort transmis par la patte de fixation au gros oeuvre peut être nettement supérieur à celui repris par la patte et dépend directement de la position de la vis d’ancrage.

Il est déterminé par la formule V(1+(3b/2a))  ( V étant l’effort repris par la patte, et les cotes a et b représentées sur ce schéma.)

schema21

Plus la distance b est importante et plus l’effort transmis au gros oeuvre est important. Il convient donc de percer au plus près possible du dormant ( en respectant la cote de 60 mm ).

Une patte d’appui doit elle nécessairement supporter une charge de 100 Kg ?

Non !

C’est le système de fixation de la traverse basse qui doit pouvoir répondre à cet impératif.

Texte du nouveau DTU 36.5 : « Le système de fixation (pattes ou cornière métallique) mise en oeuvre en traverse basse doit permettre de reprendre au moins la charge propre des fenêtres transmise à la traverse basse, ainsi qu’une charge additionnelle de 100 daN pour les fenêtres ouvrantes. »

Schéma explicatif:dtu

Participent au respect de cet impératif, en cas de reconstitution d’appui :

La cornière filante sur laquelle est posée la fenêtre.

Enfin les pattes de fixation réparties sous cette cornière.

 

 

 

Doit on poser les châssis Alu avec des pattes plus résistantes ?

Non .

Une patte de fixation a pour rôle de résister aux charges dues au vent et aux manœuvres des vantaux.

Or la matière employée (Alu, Bois ou PVC) n’influe en aucun cas sur ces charges.

La taille de la menuiserie n’influe pas davantage si la répartition des pattes (donc leur nombre) est bien respecté.

Seul l’appui sur lequel repose la menuiserie devra tenir compte du poids (en cas de reconstitution d’appui)

Si une patte de fixation respecte les normes, elle donnera satisfaction sur tout type de châssis. Seule les coulissants nécessitent des précautions supplémentaires.

Les portes fenêtres nécessitent elles des des fixations différentes ?

Non…mais :

Pour les raisons vues précédemment, les pattes de périphérie n’ont pas à être différentes sur les portes fenêtres.

Par contre, ces menuiseries subissent des contraintes supplémentaires par rapport aux fenêtres simples.

L’appui doit être renforcé.

Si il s’agit d’un coulissant, les résonances générées par les chocs dus aux ouvertures et fermetures créent des dégâts aux habillages intérieurs.

Ce type de menuiserie demande donc une fixation renforcée.

Nous préconisons dans ce cas :

- D’employer des pattes de fixation classiques en périphérie de la menuiserie.
- De renforcer les 2 montants en ajoutant simplement des pattes de renfort à gousset.

Voir les normes d’utilisation des fixations.

Vente en ligne fixation menuiseries